Lappeenranta University of Technology 

Retour des étudiants en semestre d'études

Lappeenranta_University_of_Technology_in_2011.jpg

Leo Besson-Beaugeois A20

 

Arrivée à Lappeenranta

Je me suis rendu en Finlande en Avion, par un vol Paris – Helsinki (impossible de voyager autrement à cause des restrictions sanitaires). Depuis Helsinki, 2h de train pour rejoindre Lappeenranta, le réseau ferroviaire est bien développé. Nous avons pu partager un taxi avec d’autres étudiants pour rejoindre la résidence.

La résidence

La résidence étudiante de Karankokatu est très accueillante et en bon état, des rénovations étaient en cours à notre arrivée. La plupart des étudiants en échange y vivent, on retrouve une majorité de français, allemands et espagnols, même s’il y a des étudiants de toute l’Europe.

L’ambiance est bonne et la résidence permet de tout de suite s’intégrer, même dans une situation sanitaire qui a empêche l’association ESN d’organiser une vraie intégration. On y trouve une laverie et un sauna, ainsi qu’un petit supermarché à côté. La résidence est très bien située, à 30 minutes à pied, 15min à vélo ou 10 minutes en bus de l’université comme du centre-ville. Les abonnements de bus ou vélo en libre-service (donkey bikes) sont accessibles aux tarifs respectifs de 40€ par mois et 12€ par mois.

L’université

Les bâtiments sont très modernes, fonctionnels et esthétiques. La bibliothèque est très confortable et silencieuse pour travailler, et il est possible de s’installer dans des salles pour les travaux de groupe. Côté restauration, le choix est vaste avec une multitude de buffets à volonté pour 3€ par repas. Pour les pauses, le lac et la forêt sont à 3min à pied, et il y a aussi une cafétaria dans l’université.

Les cours

Il est intéressant de constater qu’un gros accent est mis sur la durabilité dans cette université. Lors de ce semestre tous mes cours se déroulaient à distance, mais ce n’était pas le cas de tout le monde et certains projets nécessitaient quand même de travailler ensemble à la bibliothèque. J’ai pu suivre les enseignements suivants :

Technical cycle in circular economy

Cours dispensé à moitié entre l’université de Lappeenranta et la DTU de Copenhague. Cours théoriques liés à l’économie circulaire, mini-ateliers et étude de cas en groupe en partenariat avec une entreprise. Très intéressant, dans mon cas étude des possibilités d’action de SAP sur la supply chain pour rendre un smartphone plus circulaire.

Nanophysics 

Hors covid, le cours devait être en présentiel avec de nombreuses notions à apprendre, très poussées. Les conditions ont totalement changé l’UV, qui est devenu un ensemble de webinaires sur des applications des nanosciences. Notation sur deux études bibliographiques parmi une liste de sujets, avec rapport et présentation.

Le retour de Léo sur son semestre à Lappeenranta University of Technology - LUT

 

Electrical drives, compact

Cours intéressant mais difficile à suivre à distance, nécessite de bonnes notions en électronique.

Sustainable system transition 

Cours présentant différents moyens d’approcher une transition à l’échelle du système et de comprendre les mécanismes de changement. Très intéressant, avec intervenants externes et étude de cas en groupe. Sujets ouverts, nous avons par exemple pu étudier un scénario de transition dans le marché du travail.

Le cadre

Très agréable, de nombreux lacs et forêts, possibilité de se baigner dans le lac en été et de faire du patin à glace dessus en hiver. Nombreux sentiers de randonnée et itinéraires cyclables. Voyages possibles les weekends (Helsinki, Tampere, Turku, Talinn pour les villes, mais aussi de nombreux parcs naturels). Les trains sont très pratiques et accessibles, mais il est aussi possible de louer des voitures à l’université pour 20€ par jour. Un voyage en Laponie est aussi organisé en fin de semestre, mémorable.

 

Conclusion

Ce semestre a été l’un des meilleurs pour moi. Les cours étaient intéressants et enrichissants, le cadre idyllique, et l’ambiance incroyable. Les amis rencontrés là-bas resteront longtemps, nous continuons d’ailleurs à nous voir régulièrement. Seul bémol : le semestre est trop court, ces 4 mois sont passés en un éclair ! Je recommande donc vivement cette expérience.