Aalborg

Retour des étudiants en semestre d'études

Aymeric Beaupoux - P2010

 

Pour commencer, les danois sont très accueillants, les étudiants comme les enseignants, on est très bien encadré et intégré. Le semestre se divise en plusieurs projets dont un qui dure quatre mois, le travail s’effectue en petit groupe de 4 ou 5, un étudiant Erasmus par groupe. Au début du semestre, le cahier des charges est donné par une entreprise, chaque groupe est donc en concurrence (le tout dans une très bonne ambiance bien sûr). Pour nous, le projet consistait à concevoir un nouveau thermostat pour l'entreprise Danfoss, le but était de donner envie aux gens de changer leur thermostat pour une autre raison que "mon thermostat ne fonctionne plusRetours ". Des le début on a défini des horaires, 9h-16h, de travail en groupe tous les jours de la semaine. Ensuite création d'un planning, recherche et étude complète de l'existant, recherche de nouveaux concepts, dessins, réalisations 3D et maquette, étude sur la conception mécanique des pièces (contraintes, forces etc ...). Le projet à donné lieu à plusieurs présentations avec l'entreprise et avec les enseignants ainsi que deux rapports. Ensuite pour le dernier mois, il y a eu un petit concours de design, le but était de concevoir une nouvelle antenne GSM, plus esthétique, plus discrète… 

En conclusion je recommande l'université d'Aalborg à tous les étudiants en IDI.

 

Les retours des étudiants sur leur semestre à l'étranger.  

Charles Driffort - P2010

 

Le semestre 08 consiste en un projet majeur de 3,5 mois et un projet mineur de 1 mois environ.

 

Major project

En groupe de 4 ou 5, la classe se découpe en 8 groupes travaillant sur le même sujet donné par une entreprise.
Les groupes travaillent réellement pour l’entreprise qui nous donne une vraie tâche. Pour mon semestre l’entreprise était Danfoss, le sujet était la reconception d’un thermostat de radiateur.

L’évolution du projet est encadrée par un « design supervisor » et un « technical supervisor ». L’étude est très poussée, très approfondie, le projet est mené de A jusqu’à Z. Il y a très peu de cours, qui, de plus, servent très peu pour le projet.
Par conséquent le projet est un peu comme un stage,  c’est vraiment une expérience très complète, où l’on apprend énormément sur la démarche du design industriel de la-bas, la stratégie du produit, la production, le marketing… Le groupe se réunit tous les jours de 9h à 18h pour travailler dessus ardemment. Une fois pris au jeu, le sujet devient très intéressant mais la charge de travail est conséquente, les attentes de l’université étant très élevées. Le travail final est impressionnant : rendu de 2 posters, d’un process report, d’un product report, de plusieurs prototypes, d’une présentation ppt, et un produit qui est presque directement réalisable !

L’ambiance de la classe est très sympa, chaque groupe travaille dans la même pièce dans différent box. Par contre il faut tomber avec les bonnes personnes, certains groupes s’entendaient parfaitement, d’autres où l’ambiance était plus tendue. En général quand les cultures étaient mélangées. Mais dans l’ensemble, les fêtes de classe sont vraiment d’une très bonne ambiance et très festive

 

Minor project

Même principe que le « major project » mais le travail est personnel, les attentes sont moins importantes sachant que l’étude ne dure qu’un mois. Chacun travaille chez soi. Un supervisor et l’entreprise encadrent le projet. Présentation sur poster, aucun cours.

Site Créé AVEC WIX.COM

Site UTC :  https://www.utc.fr |  idi@utc.fr   |   Rue du Docteur Schweitzer, 60200 Compiegne, France

  • Facebook Basic Black